Vestige d’un parc privé d’une douzaine d’hectares, ce parc longiligne fait partie d’un ensemble paysager homogène voulu par le Roi Léopold II. Il est complété par celui de Woluwe, les Etangs Mellaerts et le domaine du Bovenberg.

Propriétaire depuis 1919, l’Etat mit le parc et ses bâtiments à la disposition de l’abbé Edouard Froidure en 1933. Les premières plaines de jeux bruxelloises y seront créées et dans la partie basse, un parc public de la Région de Bruxelles-Capitale.

Aménagé sur un reliquat des anciens marais de la Woluwe, le parc comporte deux zones distinctes : une partie haute avec un chemin de ronde bien exposé au soleil offrant une vue panoramique sur les Etangs Mellaerts et orné de quelques beaux spécimens d’arbres centenaires, et une partie basse plus intimiste, plus ombragée où s’étirent les étangs. On pratique la pêche dans les deux pièces d’eau. A la belle saison la marguerite et la centaure jacée fleurissent sur les talus secs.

Bruxelles Environnement y applique une gestion différenciée. Dans le cadre du maillage bleu, l’eau propre des étangs, des ruisseaux et suintements est récupérée et  détournée vers le cours de la Woluwe.